amazon tennis droits tv

Tennis : Amazon s’octroie les droits TV des tournois APT

La chaîne Sky a perdu les droits TV des tournois ATP au profit d’Amazon à compter de 2019. Même si cet achat ne concerne que le marché anglais et ne comporte pas les tournois du Grand Chelem, le géant américain réalise tout de même un véritable tour de force.

Amazon diversifie son offre sport

Après s’être octroyé les droits TV de la NFL en avril dernier, Amazon continue de s’investir dans le milieu du sport. Dès 2019, la plate-forme payante de streaming en ligne diffusera les rencontres des Masters 1000 et ATP 500. Seuls les utilisateurs localisés en Grande-Bretagne pourront visionner ces matchs via la plateforme « prime video ».

Le site e-commerce s’impose ainsi en concurrent sérieux des diffuseurs traditionnels. Amazon renforce sa volonté de proposer davantage de contenus sportifs sur sa plate-forme. L’année dernière, le géant américain s’était rapproché de la Bundesliga pour la prochaine diffusion des rencontres du championnat allemand.

Une tendance qui concerne tout le GAFA

Si Amazon arrive désormais à concurrencer plusieurs grands médias dans l’obtention des droits TV, il sera plus difficile de faire face aux autres entreprises du GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). En effet, ces derniers multiplient eux-aussi leurs investissements dans le streaming sportif.

Depuis février dernier par exemple, Facebook a la possibilité de diffuser le vendredi soir un match du championnat espagnol de football. Cette tendance est confirmée par certaines ligues professionnelles. Didier Quillot – directeur général de la Ligue de football professionnel – a affirmé lui-même en mai dernier la possibilité de revendre les droits TV du championnat français à ce nouveau type de diffuseurs.

Il sera très intéressant de suivre de près les prochains investissements des entreprises du numérique dans la diffusion d’événements sportifs. L’arrivée de ces nouveaux acteurs dans le monde du sport coïncide avec l’apparition de nouvelles façons de consommer le sport (conversations sur les réseaux sociaux, suivi des informations en ligne…). Reste à voir si les entreprises du GAFA vont s’investir dans de nouveaux sports et dans d’autres formats innovants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez tous nos services pour les sportifs professionnels !Cliquez ici !
+