community manager sportif réseaux sociaux

Community Manager & sportifs : quels sont les risques ?

La présence des sportifs professionnels sur les réseaux sociaux étant devenu obligatoire, de nombreux professionnels de la communication – Community Manager en grande partie –  se sont mis à leur proposer des services spécifiques. Si ces collaborations permettent de libérer du temps et du travail aux sportifs, elles présentent cependant quelques risques.

Plus de contrôle mais moins de spontanéité

Si les réseaux sociaux représentent un atout pour les sportifs, ils peuvent également se retourner contre eux. En ligne les dérapages arrivent vite et ne passent pas inaperçus. La chicha de Serge Aurier, les vidéos-confessions de Hatem Ben Arfa, le mauvais drapeau de Valbuena pour son arrivée en Turquie… les exemples de « bad-buzz » de sportifs – à différentes échelles – ne manquent pas.

En faisant appel à une agence de communication ou un agent d’image, les sportifs s’assurent ainsi d’une certaine sécurité sur les réseaux sociaux. En étant bien conseillé, les dérapages en ligne peuvent être facilement évités. Par conséquent, les sportifs deviennent plus attractifs aux yeux des annonceurs et des clubs car le risque de sortie de route est moindre.

Mais en déléguant la gestion de ses comptes sociaux, ces derniers se retrouvent avec un manque  de spontanéité. Réagir en direct ou juste après un match est difficile en faisant appel à un Community Manager. Il en est de même pour interagir avec ses fans. Les sportifs doivent donc prendre en main leurs réseaux sociaux, car prendre la parole au bon moment leur permettra de décupler leur visibilité.

La spontanéité sur les réseaux sociaux récompense souvent les sportifs

Un manque d’authenticité

Pourquoi suit-on un sportif sur les réseaux sociaux ? Pour son actualité ? Pour son quotidien ? Pour sa personnalité ? Pour ses exploits sportifs ? Les raisons sont diverses. Mais il y a un élément que tout le monde recherche sur les comptes sociaux d’un sportif : l’exclusivité.

Les fans ne sont pas dupes : ils savent très bien qu’ils n’auront pas une relation privilégiée avec un sportif en le suivant sur Instagram ou Twitter. Cependant, tout contenu créé et partagé en ligne par un sportif est exclusif, et ne peut être trouvé ailleurs. En s’efforçant à créer ses propres publications, le sportif se garantit de partager sa vraie image auprès de ses fans.

Un Community Manager ne peut égaler le travail réalisé par un sportif sur les réseaux sociaux. Les athlètes ne doivent pas avoir peur ou honte d’affirmer leur personnalité en ligne car elle permet aux fans de mieux les connaître. Avec un conseiller, les sportifs perdent ainsi en authenticité et sont limités dans leur prise de parole.


Pas de Community Manager pour Martin Fourcade

Des ratés de Community Manager fréquents

Gérer les réseaux sociaux pour le compte d’un athlète requiert de l’organisation ainsi qu’une certaine rigueur. Si faire appel à un Community Manager peut faire éviter les bad buzz, cela n’empêche pas certains ratés sur les comptes sociaux des sportifs.

Avec de plus en plus de sportifs conseillés par des professionnels, les bourdes deviennent de plus en plus fréquentes. Le plus classique est le mauvais message copié-collé avant d’être partagé, comme celui de Victor Anichebe en Octobre 2016. Certains ratés sont plus originaux, comme celui de Blaise Matuidi qui – à l’occasion de la Saint-Valentin – partage une capture d’écran illustrant une recherche « matuidi femme » dans Google Images.

Si ces ratés ont un impact beaucoup moins important que les bad buzz sur la carrière d’un sportif, ils font toutefois bien sourire les fans. Suite à son tweet, Victor Anichebe a même su tourné en dérision son tweet raté. Les sportifs ont toutefois envie d’éviter la risée du web, et faire appel à un Community Manager en augmente les chances.


Ainsi, déléguer sa communication à un Community Manager représente certains risques pour les sportifs. Si ces derniers peuvent se faire conseiller par des spécialistes, il demeure important qu’ils continuent de garder le contrôle de leurs réseaux sociaux afin d’offrir le meilleur contenu à leur communauté de fans.

P.-S. Comment suivre ses performances sur les réseaux sociaux + Twitter Engage : une application pour mieux gérer sa communauté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *