Sports réseaux sociaux

L’Asie: cible des clubs de football sur les réseaux sociaux

Le football européen est devenu très populaire an Asie. Grâce aux réseaux sociaux, les clubs ont aujourd’hui l’occasion de conquérir facilement ces nouveaux fans qui sont pourtant éloignés.

Grâce à une visibilité médiatique importante, les clubs de football européens ont des communautés de fans à travers le monde entier. Les réseaux sociaux donnent désormais la possibilité de communiquer directement auprès de ces fans.

Parmi ces communautés de fans, les pays d’Asie du Sud-Est occupent une place prédominante. Comment les clubs européens parviennent-ils donc à cibler ces pays éloignés mais connectés?

Des marchés importants à conquérir

Les pays d’Asie sont aujourd’hui les plus peuplés du monde. Lors des dernières décennies, de nombreuses métropoles asiatiques de plusieurs millions d’habitants se sont construites. L’Asie du Sud-Est est aujourd’hui la zone la plus dynamique économiquement dans le monde.

Les populations de ces pays ont connu une nette amélioration de leur niveau de vie ces dernières années et consacrent de plus en plus d’argent dans les loisirs. Elles consomment beaucoup de biens technologiques et vouent un fort intérêt pour les réseaux sociaux.

Une passion pour le football Européen

Le football européen connait un grand succès dans les pays d’Asie. Avec le décalage horaire, ces pays peuvent visionner en direct les rencontres du weekend pendant la soirée. Le football y est devenu tendance et porter les maillots des équipes est à la mode.

De nombreux fan clubs ont émergé dans chacun de ces pays, les réseaux sociaux facilitant leur cohésion. C’est ainsi que les internautes de ces pays occupent une place prédominante parmi les fans Facebook des clubs européens.

En effet, les fans indonésiens sont les plus importants parmi les fans des pages Facebook du FC Barcelone, du Real Madrid, de Manchester United ou encore Chelsea. La Thaïlande, le Vietnam, la Malaisie ou encore l’Inde font aussi partie des pays les plus représentés parmi les fans Facebook des clubs cités.

Sur Twitter aussi cette passion se remarque. Dans les top Tweets de ces pays on retrouve le weekend et même en semaine les hashtags relatifs aux derniers matchs qui se sont tenus sur le vieux continent.

Des sponsors asiatiques attirés par les clubs européens

Comme les populations asiatiques, les grandes entreprises locales s’intéressent de plus en plus au football occidental. En effet de plus en plus d’équipes européennes portent sur leurs maillots un sponsor asiatique.

En Premier League, on trouve la bière thaïlandaise Chang Beer sur le maillot d’Everton, le groupe coréen Samsung sur celui de Chelsea, la compagnie aérienne malaisienne Air Asia sur celui de Queens Park Ranger, et le groupe d’assurances AIA de Hong-Kong sur celui de Tottenham. En France, les constructeurs automobiles sud-coréens Hyundai et Kia sont sur les maillots de l’Olympique Lyonnais et des Girondins de Bordeaux et le PSG a signé un partenariat avec le fabricant de smartphones chinois Huawei.

Ces partenariats concernent peu les grosses écuries européennes qui se tournent davantage vers les entreprises du Golfe (Qatar Airways pour le Barça, Etihad pour Manchester City, Emirates pour le PSG, le Real Madrid et l’AC Milan). Néanmoins les marques asiatiques se font une place sur des équipes de bon niveau et gagnent peu à peu en visibilité en Europe.

Les réseaux sociaux ont un rôle à jouer dans ces partenariats. Un club avec un nombre conséquent de fans issus des pays asiatiques sera une cible intéressante pour les marques de ces même pays. En sponsorisant ce type d’équipes les entreprises d’Asie peuvent toucher à la fois la clientèle de leurs pays et conquérir de nouveaux clients dans les pays Européens.

Des actions sur les réseaux sociaux pour les asiatiques

Les réseaux sociaux donnent la possibilité de communiquer directement auprès de leurs fans asiatiques situés pourtant de l’autre côté de planète. Les clubs peuvent ainsi publier facilement du contenu spécialement destiné aux populations des pays d’Asie.

Les fêtes traditionnelles par exemple représentent des occasions pour se rapprocher de ce public. Les clubs partagent des visuels et des vidéos dédiés à ces événements. C’est la cas du FC Barcelone qui a réalisé en Février une vidéo avec certains de ses joueurs pour souhaiter un bon nouvel an Chinois. Il en est de même pour le club anglais Chelsea qui a récemment partagé une photo à l’occasion du Nouvel An bouddhiste célébré notamment en Thaïlande.


 

Celebrating this year’s Songkran Festival!

Posted by Chelsea Football Club on Monday, April 13, 2015

 

De plus, les clubs de football européens développent leur présence sur les différents réseaux sociaux. Les plates-formes populaires en Asie s’intègrent petit à petit dans les stratégies de communication des grands clubs: il est désormais possible de retrouver des clubs comme le Bayern Munich ou Manchester United sur les réseaux sociaux Weibo ou WeChat.

Les efforts se multiplient donc de la part des clubs européens, d’autant plus qu’ils prennent la parole en chinois sur ces réseaux sociaux.

欢迎关注拜仁官方微信

Une photo publiée par FC Bayern Official (@fcbayern) le

Image Flickr, Loic Lagarde

1 comment

  1. Pingback: Clubs sportifs: 8 raisons d'être actifs sur les réseaux sociaux - Sportacus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez tous nos services pour les sportifs professionnels !Cliquez ici !
+